Petit cours de cosmologie

Aucun corps céleste n’est immobile. Nos sens ne le perçoivent pas mais la terre se déplace à des vitesses vertigineuses. Avec notre système solaire, elle tourne autour de la galaxie à près de 800,000 Km/heure. Plus la vitesse est élevée, plus les risques sont grands.

Le destin du genre humain dépend donc en très grande partie du hasard.

On peut imaginer l’orbite terrestre comme une sorte de grand huit de parc d’attraction. En nous déplaçant sur cette orbite, nous pouvons traverser des nuages gazeux, nous pouvons passer à proximité de trous noirs, nous approcher d’étoiles géantes ou des super novas et chacun de ces phénomènes peut déclencher des catastrophes dramatiques pour la terre.

Avec le système solaire, la terre traverse l’une des zones les plus dangereuses de la galaxie. On peut considérer notre galaxie à un gigantesque manège tournant très, très rapidement. Le soleil et les planètes bougent de haut en bas et en même temps, ils tournent autour de l’axe galactique. Nous faisons le tour de la galaxie en près de 230 millions d’années et, tous les 30 millions d’années, nous en traversons la partie la plus dense et la plus dangereuse: Celle ou la densité d’étoiles est la plus forte. Or, curieusement, chaque 30 millions d’années, de très nombreuses espèces végétales et animales s’éteignent quasiment en même temps.

Notre soleil n’est qu’un tout petit point lumineux parmi les nuées d’étoiles qui forment notre galaxie.

La course du soleil traverse le disque galactique dans lequel les étoiles sont plus nombreuses et cette densité accroît les dangers. En effet, plus les étoiles sont nombreuses, plus leur gravité risquent d’affecter notre système solaire. Bien au-delà de l’orbite des planètes les plus lointaines de notre système, se trouvent des milliards de blocs de glace et de poussière formant un gigantesque nuage qui s’étire dans l’espace. Quand une étoile passe à proximité, sa  gravité perturbe ce nuage et des blocs de glace sont alors propulsés en direction de notre soleil. Certains fragments mesurent plus de 10 kilomètres de diamètre et se déplacent à 40 Km/ secondes. Ils entament alors un voyage qui durera un million d’années et les mènera jusqu’au centre du système solaire. Nous connaissons ces gigantesques boules de neige sous le nom de comètes. En s’approchant du soleil, les comètes se réchauffent et libèrent de la poussière et des gaz. Un immense nuage se forme alors à l’arrière du noyau. C’est la queue de la comète. Cette comète passera tout près du soleil et le contournera. La gravité de Mercure déviera légèrement sa trajectoire. Elle passera alors à côté de la lune et sa collision avec la terre deviendra inévitable. Combien de temps nous reste-t-il avant le prochain impact?

Jusqu’à maintenant, depuis l’apparition de la vie humaine, nous avons eu beaucoup de chance mais statistiquement parlant, ce n’est pas de très bon augure pour le genre humain.

Nous sommes passés dans la zone dangereuse de la galaxie il y a un million d’années mais cela ne devrait pas nous rassurer pour autant. En effet, depuis leur nuage d’origine jusqu’à nous, le voyage des comètes dure environ un million d’années.

En juillet 1994, une énorme comète s’est écrasée sur la planète géante du système solaire, Jupiter. Lors de l’impact, l’explosion a dégagé une énergie équivalent à celle de 200 bombes thermonucléaires sur une surface aussi grande que celle de la terre.

Alors, si au lieu de tomber sur Jupiter, cette comète était tombée sur notre planète, elle aurait été fatale au genre humain.

Il y avait une quantité phénoménale d’astéroïdes lors de la genèse du système solaire. Ils étaient si nombreux que sous un tel pilonnage, la vie n’aurait jamais pu apparaître sur terre. C’est l’existence de Jupiter qui a changé la donne.

Cette planète est énorme, de loin la plus massive du système solaire. Sa gravité est si forte qu’elle attire tous les corps célestes qui viennent à passer dans son champ. D’innombrables astéroïdes se sont donc écrasés sur sa surface juste après la naissance des planètes. En attirant vers elle la plupart des astéroïdes, Jupiter a rendu possible l’apparition de la vie sur terre. Aujourd’hui encore, Jupiter attire une grande quantité d’astéroïdes. Hélas, il en existe toujours, en nombre quasiment infini dans l’espace qui nous entoure. Jupiter ne peut pas les capturer tous et il suffirait d’un seul!

 

Comment donc éviter la collision fatale?

Le sergent Rob Medrano de l’US Air Force s’occupe du système de détection des astéroïdes : « Nous nous occupons seulement de ceux qui sont susceptibles de traverser l’atmosphère en conservant un volume respectable. Nous en découvrons en moyenne 4 par mois. A l’heure actuelle, tout ce que nous pouvons faire, c’est de les repérer et de mesurer précisément leur point d’impact. »

Un jour, fatalement, la chance tournera. Ce n’est qu’une question de temps.

D’après le Pr. Michael Rampino de l’Université de New York, l’homme a deux solutions pour échapper à ce type de danger à long terme. Soit inventer un système de protection anti-météorites efficace, soit conquérir d’autres planètes. Les hommes pourraient ainsi multiplier leurs chances de survie en tant qu’espèce.

Les astéroïdes et les comètes ne constituent pas la seule menace. L’espace en effet, abrite des monstres autrement plus imposants. Des objets capables d’anéantir des étoiles et des systèmes planétaires tout entier. Des phénomènes assez puissants pour détruire notre Soleil et faire de la Terre un lieu hostile et dévasté: Les trous noirs. Ce sont les tueurs les plus dangereux de l’Univers.

Si on atteint une vitesse suffisante, on peut échapper à la gravité de la Terre. En allant un peu plus vite, on peut même échapper à l’attraction du Soleil, assez forte pour maintenir les planètes sur leur orbite. En fait, une vitesse suffisante permet même de se soustraire à la gravité de milliards d’étoiles: Toute une galaxie. Notre Voie Lactée par exemple.

Or, il existe un objet dont la gravité est tellement puissante qu’on ne peut jamais échapper à son attraction, quelle que soit la vitesse atteinte. Pas même à la vitesse de la lumière: Le trou noir.

Tout ce qui s’en approche est irrémédiablement détruit. Quelle particularité donne aux trous noirs leur gigantesque puissance? Quelle force leur permet d’anéantir aussi facilement étoiles et planètes?

Cette force est celle de la gravité. La même qui nous retient à la surface de la Terre. Plus un corps est massif et plus il attire à lui les autres corps. Or, la masse de la Terre est importante au point que de se soustraire à sa gravité requiert d’énormes quantités d’énergie.

Si l’attraction de la Terre est impressionnante, que dire de celle du Soleil? Il mesure plus d’un million de kilomètres de diamètre et sa masse est plus de 300,000 fois supérieure à celle de la Terre.

Et il existe des étoiles 100 fois plus massives que le Soleil. Leur gravité est absolument phénoménale.

Pourtant, elle paraît négligeable comparée à celle d’un trou noir.

 

Source: 

http://www.dailymotion.com/related/x3yzub_fin-du-monde-asteroide-apophis-22_tech/video/x5sv0a_survivre-dans-l-espace-12_tech?from=rss

4 votes. Moyenne 2.25 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×