La manipulation mentale

Qu’est-ce que la manipulation mentale?

Il s’agit de manipulation mentale lorsqu’un individu ou un groupe d’individus tente d’exercer une prise de contrôle de l’esprit et du comportement d’une personne ou d’un groupe, en usant de techniques dites de persuasion ou de « suggestion mentale » et en cherchant à altérer la capacité de juger des informations ou des injonctions d’une personne ou d’un groupe de personne.

La manipulation mentale est généralement associée aux comportements égoïstes et malveillants

Les formes extrêmes de manipulation mentale sont le lavage de cerveau, des manipulations conduisant au suicide ou des comportements collectifs de type totalitaire ou génocidaire.

Certains gouvernements et régimes totalitaires, des individus, des groupes, des sectes, ont déjà utilisé ou utilisent encore des méthodes de manipulation mentale en y associant des violences physiques et psychiques. Ainsi, Aum Shinrikyo faisait porter à ses adeptes des appareils expérimentaux qui leur infligeaient des électrochocs, technique inspirée de la psychothérapie du XIXe siècle.

D’une certaine manière, la manipulation mentale est très fréquente dans les sociétés, démocratiques ou non ainsi que dans le cadre professionnel, conjugal ou familial. Car, dès qu’il y a mensonge, omission ou déformation volontaire de la vérité, il s’agit là de tentatives de manipulation. La publicité peut aussi être une forme de manipulation mentale.

 

Qui sont les manipulateurs?

Les manipulateurs sont ceux qui utilisent les autres sans remords dans un but narcissique, de pouvoir, d’escroquerie commerciale ou par malveillance. Ils utilisent alors le mensonge et/ou la séduction afin de parvenir à leurs fins. Ils peuvent même utiliser la contrainte par la menace ou la force, ou encore en déstabilisant leur victime par la double contrainte.

Les arguments d’un manipulateur semblent toujours logiques et moraux, à priori.

Isabelle Nazare-Aga (psychomotricienne) note que le manipulateur ne tient pas compte d’autrui, tout en le prétendant de façon paradoxale. La plupart du temps, il estime mettre en œuvre une stratégie intelligente et supporte mal la critique. Si on tente de lui faire reconnaître ses défauts ou ses erreurs, il réussira habilement à retourner les accusations contre l’accusateur.

Le manipulateur utilise volontiers des prétextes tel que la norme, le « bon comportement » à avoir en société ou dans un groupe tout en utilisant les points faibles des autres. Comme par exemple, il fera en sorte que les autres se sentent ridicules ou coupables, ou encore blessés dans leur pudeur. Cette situation placera alors les autres dans une situation mentale favorable à la manipulation.

Le manipulateur peut parfois nous paraître sympathique.

 

La manipulation mentale s’appuie sur différents registres :

- Émotionnel : peur, angoisse, honte, pudeur, timidité, espoir, besoin de reconnaissance et de justice, lien familial, amitié, besoin d’amour, désir, envie, conscience professionnelle.

- Exploitation des biais cognitifs : Par des informations fausses, des simplifications ou jargons rhétoriques et les sophismes ou encore les injonctions paradoxales.

- Pressions physiques et/ou psychiques : Répétées ou continues, individuelles ou collectives de manière à pourvoir prendre le contrôle.

- Boucs émissaires : Où un groupe devient « persécuteur » d’une victime que le manipulateur isole, avec l’appui plus ou moins conscient du groupe

- Domination : Joue sur la peur et les principes de « récompense », de « punition », de « maître » et de « soumission ».

 

Facteurs psychologiques pouvant favoriser la manipulation mentale 

Le manque de confiance et d’estime de soi, le sentiment de culpabilité et d’infériorité, rendent les individus beaucoup plus vulnérables à la manipulation.

- dépression pouvant elle-même résulter de la manipulation mentale;

- choc traumatique ou situations de perte de repères (perte des parents, décès d’un ou de plusieurs proches, rupture, divorce, perte d’emploi, exil, attentat, viol, prison, situation de guerre, maladie, accusations graves et injustes, incitations à la violence, etc.);

- traumatisme refoulé dans l’enfance;

- schizophrénie;

- substances chimiques telles que drogues, médicaments ou toxines, alcool;

- âge : Les enfants et les personnes âgées sont plus sensibles aux arguments basés sur la peur, la dépendance, la mort, etc.

 

Malheureusement, une bonne situation sociale ou un niveau d’étude élevé ne protègent pas les individus contre certaines formes de manipulation.

 

Techniques de manipulation 

Comportement corporel :

Dans une situation où tout le monde est inquiet, le manipulateur apparaît comme le seul à demeurer à l’aise et stoïque.

 

Comportement relationnel et social :

Le manipulateur est en constante représentation tel un acteur. Ce comportement rehausse son image narcissique. Mais plus simplement, ce comportement indique à la victime qu’elle sera dans l’impossibilité d’échapper à son influence car comment expliquer son comportement puisque personne ne la croira!

Le manipulateur se placera tantôt en victime (appel à la charité humaine), tantôt en dictateur. Paradoxalement, il peut aussi se dévouer, faire des compliments et des cadeaux. Il fera ainsi passer ses désirs personnels pour quelque chose de bon pour une communauté et moralement acceptables.

 

Méthode de Pavlov :

En appliquant les méthodes simples de conditionnement animal par la récompense ou la punition. Certains réflexes comportementaux pouvant être déclenchés par simples stimuli.

Pavlov a démontré qu’on peut utiliser de nombreux stimuli et programmer de nombreuses réactions organiques réflexes mais la répétition du stimulus est un facteur essentiel.

 

Méthode PDH :

PDH sigifiant Douleur-Drogue-Hypnose (Pain, Drug and Hypnosis). Cette méthode évoque celle qui aurait été utilisée par des psychiatres et les services secrets en Corée du Nord sur les prisonniers de guerre.

 

Projet MKULTA :

Le Projet MKULTA (ou MK-ULTRA) fut le nom de code d’un projet de la CIA dans les années 50 à 70 et visant à manipuler mentalement certaines personnes par l’injection de substances psychotropes. Face à l’échec de ce projet, tous les enregistrements furent détruits en 1973, par ordre de Richard Helms, alors directeur de la CIA.

 

Liste « MISE » :

MISE signifie Money, Ideology, Sex et Ego. Ce n’est pas à proprement parlé une méthode de manipulation mentale sauf dans son aspect « E ».

Cette liste recense les leviers psychologiques qui auraient été utilisés par les services secrets pour obtenir des informations ou la collaboration d’agents ennemis pendant la Guerre froide.

 

Messages subliminaux :

Cette méthode est basée sur l’insertion d’un message dans des images vues par un téléspectateur ou un lecteur. Ce message, même brièvement présenté, fait que l’inconscient du sujet en conserve la trace. Cette méthode fut mise en application dans les années 50’ grâce au développement de la télévision.

Cette technique est interdite sur les chaînes télévisées en France mais des tests de cette méthode seraient toujours en cours aujourd’hui.

 

Manipulation par l’angoisse et la violence :

La terreur est en effet utilisée depuis l’antiquité pour assurer le pouvoir des despotes. Cette méthode basée sur la torture, la menace, la « méthode par l’exemple » appuyée par les dénonciations, les interrogatoires, les enlèvements, les disparitions, les exécutions aléatoires, etc.… Le sujet terrorisé, tel un animal poursuivi par un chasseur, ne peut éviter les pièges qu’on lui tend. Par contre, l’histoire démontre que cette méthode n’est jamais efficace très longtemps car, au bout de quelques années ou décennies, elle se retourne généralement contre les manipulateurs.

 

Méthode chimique :

L’utilisation d’antidépresseurs, de sédatifs ou d’autres drogues à hautes doses pourraient limiter les capacités cognitives du sujet ou du moins, suffisamment pour pouvoir le conditionner.

Divers régimes totalitaires ont utilisé des produits chimiques afin de placer leurs victimes en état de peur, de souffrance ou encore dans le cadre de la torture.

 

Effet de la manipulation sur les victimes :

Les personnes victimes de manipulation souffrent de malaises inexplicables comme l’anxiété, le sentiment d’infériorité, la culpabilité et pouvant générer de l’isolement, de la peur, de l’agressivité, des dépressions nerveuses. Tous malaises rendant la personne encore plus vulnérable à la manipulation mentale. De plus, ces malaises sont souvent si intenses qu’ils peuvent amener des problèmes liés au stress comme des maladies nerveuses, des troubles digestifs, des troubles du sommeil, des problèmes cardiaques, voire même dans des cas extrêmes pousser la victime au suicide.

 

Comment se protéger ou se libérer de l’emprise d’un manipulateur?

Le fait pour la victime de prendre conscience de sa situation, surtout si elle est assistée par son entourage immédiat, est déjà un bon point et aide considérablement à se libérer de l’emprise du manipulateur.

D’un autre côté, le manipulateur, ayant pris soin d’utiliser les aspects psychologiques de sa victime afin d’exercer des pressions perverses sur celle-ci, il devient alors très difficile pour la victime de se libérer.

Comprendre les stratégies du manipulateur permettrait de développer des stratégies de « contre-manipulation » et ce, sans avoir l’air de se défendre de façon émotive. Ainsi, paraître indifférent, ne répondre ni aux flatteries ni aux critiques du manipulateur autrement qu’avec un simple « Merci » ou « Tu as droit à ton opinion », plaisanter et démontrer de la  joie de vivre permet généralement d’éloigner les manipulateurs.

Lorsqu’on se sent menacé, il est recommandé d’éviter de discuter avec un manipulateur, de ne lui révéler de soi-même que le strict minimum sans parler de sa vie personnelle, de ne pas réagir avant que le manipulateur ne se soit clairement exprimé et de lui faire remarquer que sa demande est ambiguë. Ces recommandations désamorcent généralement une tentative de manipulation.

De la même façon que noter et dater ses dires, demandes et réponses pourront permettre de le confondre lorsqu’il se contredira. La plupart des manipulateurs, cherchant à isoler leur victime, il est alors légitime de se protéger.

Par contre, il est plus difficile d’échapper à un parent, conjoint, patron ou à un manipulateur chevronné. Il sera alors parfois nécessaire de lui mentir (ou du moins déguiser la vérité) afin d’éviter de conflits inutiles ou dangereux, de ne pas répondre à ses attentes et d’être imprécis. Idéalement, la réponse à une de ses demandes ou questions ne devrait être que « oui » ou « non » sans élaborer.

 

Conclusion

Diverses formes de manipulation mentale furent incontestablement utilisées et parfois, de manière planifiée, tout au cours de l’Histoire. Carl Mars qui assimilait la religion à un « opium du peuple », estimait que nombre de religions utilisent des techniques de manipulation mentale.

Même si chaque individu conserve toujours son « libre-arbitre », il est parfois difficile d’échapper à l’emprise d’une manipulateur et, certaines victimes qui ont réussi à s’en sortir demeurent souvent avec des séquelles.

La manipulation mentale étant cachée par définition, on peut la retrouver dans différents contextes comme dans la religion, dans le domaine militaire ou du travail, dans la publicité et le marketing, voire même dans le domaine de la gestion des ressources humaines.

L’existence de techniques de « contrôle mental » contredit alors le principe même du libre-arbitre. 

 

Pour en savoir plus, voir :

Général :

Psychologie sociale http://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_sociale

Secte : http://fr.wikipedia.org/wiki/Secte

Harcèlement moral : http://fr.wikipedia.org/wiki/Harc%C3%A8lement_moral

Gouroutisme : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouroutisme

Propagande : http://fr.wikipedia.org/wiki/Propagande

Stratégie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Strat%C3%A9gie

Rhétorique : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rh%C3%A9torique

Spin doctor : http://fr.wikipedia.org/wiki/Spin_doctor

Expéricence de Milgram : http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram

Influence sociale (pression sociale) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Influence_sociale

 

Techniques :

Ad hominem : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ad_hominem

Intimidation : http://fr.wikipedia.org/wiki/Intimidation

Persuasion : http://fr.wikipedia.org/wiki/Persuasion

Lavage de cerveau : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lavage_de_cerveau

Tamzing (autocritique publique) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Thamzing

Love bombing ( bombardement d’amour): http://fr.wikipedia.org/wiki/Love_bombing

Pied dans la porte (ou doigt dans l’engrenage) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pied_dans_la_porte

Porte-au-nez (ou Porte dans la face) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_dans_la_face

Séduction : http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9duction

Thought-terminating cliché (poncif bloquant la réflexion) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Thought-terminating_clich%C3%A9

Chiffon rouge (en anglais red herring ou manoeuvre de diversion) et  Empoisonner le puits :

Ces pages ont été supprimées

 

Syndromes

Syndrome des faux souvenirs : http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_des_faux_souvenirs

Syndrome du vrai croyant : http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_du_vrai_croyant

Syndrome de Stockholm : http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Stockholm

 

Personnalités :

Georges Gurdjieff: http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Gurdjieff

Louis Jolyon West, Psychiatre américain expert des questions de manipulation mentale : http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Jolyon_West

Robert Jay Lifton, Psychiatre américain: http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Jay_Lifton

Nicolas Machiavel: http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Machiavel

Kevin David Mitnick, Pirate informatique américain : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kevin_Mitnick

Jean-Léon Beauvois, Psychologue français : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-L%C3%A9on_Beauvois

 

Articles connexes:

Relations humaines : http://fr.wikipedia.org/wiki/Relation_humaine

Analyse transactionnelle : http://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_transactionnelle

Communication : http://fr.wikipedia.org/wiki/Communication

Communication non violente : http://fr.wikipedia.org/wiki/Communication_non_violente

 

L’« Assertivité » est le refus d’avoir recours à 3 comportements à effets négatifs : Agression, soumission et domination

http://fr.wikipedia.org/wiki/Assertivit%C3%A9

- Agression ou domination par la force : http://fr.wikipedia.org/wiki/Agression

- Soumission : http://fr.wikipedia.org/wiki/Soumission

- Domination :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Domination

 

Divers :

Jeu de négociation : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_de_n%C3%A9gociation

 

Références :

- Beauvois, Jean-Léon : « Les illusions libérales, individualisme et pouvoir social », Presses universitaires de Grenoble, 2005, p. 224.

- http://www.geocities.com/traitements_psy/

 

20 votes. Moyenne 4.40 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site