Faits Historiques démontrant les Dangers et l'Inefficacité de la Vaccination

Vaccination Debate.com 28-08-2009

http://www.rense.com/general87/historic.htm

 

* En 1871-72 l’Angleterre, avec un taux de vaccinés contre la variole de 98% parmi les personnes de 2 à 50 ans, eût à affronter la pire des épidémies avec 45.000 décès.

 

A la même période en Allemagne, avec un taux de vaccinés atteignant les 96%, on comptabilisa

125.000 décès de variole. (NDT n°1)

http://www.soilandhealth.org/02/0201hyglibcat/020119hadwin/020119hadwin.toc.html

 

* En Allemagne, la vaccination obligatoire contre la diphtérie débuta en 1940. En 1945 les cas de diphtérie étaient passés de 40.000 à 250.000 (Don’t get stuck, Hannah Allen.)

 

* Aux USA en 1960, deux virologues découvrirent que les deux vaccins antipolio étaient contaminés par le virus simien SV40 qui provoque le cancer chez les animaux, de même que des modifications dans des cellules humaines en culture. Des millions d’enfants ont reçu ces vaccins. (Med. Jnl. of Australia, 17/3/1973, p.555.)

 

* En 1967, le Ghana fut déclaré exempt de rougeole par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) après que 96% de sa population ait été vaccinée. En 1972, le Ghana connut l’une des pires épidémies de rougeole jamais connue avec un taux de mortalité jamais atteint auparavant. (Dr H. Albonico, MMR Vaccine Campaign in Switzerland, March 1990).

 

* Au Royaume Uni entre 1970 et 1990, plus de 200.000 cas de coqueluche se sont produits chez des enfants parfaitement vaccinés. (Community Disease surveillance Centre, UK.)

 

* Dans les années 1970 eût lieu en Inde une vaste expérimentation sur 260.000 personnes concernant le vaccin contre la tuberculose (BCG). Cette étude révéla qu’il y avait plus de cas de tuberculose chez les vaccinés que chez les non vaccinés. (The Lancet, 121/80, p. 73)

 

* En 1977 le Dr Jonas Salk qui avait mis au point le premier vaccin contre la polio, affirma conjointement à d’autres scientifiques, que les vaccinations massives contre la polio avaient été la cause de la plupart des cas de polio aux Etats-Unis depuis 1961. (Science 4/477 « Abstracts »)

(NDT n°2)

 

* En 1978, une enquête menée dans 30 états américains a montré que plus de la moitié des enfants qui avaient contracté la rougeole avaient été vaccinés selon les règles. (The People’s Doctor, DrR.Mendelsohn)

 

* En 1979, la Suède a abandonné le vaccin contre la coqueluche suite à son manque d’efficacité.

Parmi les 5.140 cas de coqueluche enregistrés en 1978, 84% avaient été vaccinés jusqu’à trois fois !

(British Medical Journal, 283 :696-697, 1981.)

 

* Le numéro de février 1981 du Journal de l’Association Médicale Américaine a montré que 90% des obstétriciens et 66% des pédiatres ont refusé de se faire vacciner contre la rubéole.

 

* Aux Etats-Unis, le coût d’un simple vaccin DPT est passé de 11 cents en 1982 à 11, 40 dollars en 1987. Les fabricants de vaccins ont, par dose de vaccin, mis 8 dollars de côté pour pouvoir couvrir le coût des dommages qu’ils devaient payer aux parents dont les enfants avaient eu le cerveau endommagé, ainsi que pour les enfants qui étaient décédés après avoir reçu des vaccinations. (The Vine, Issue 7, January 1994, Nambour, Qld )

 

* Entre 1988 et 1989 à Oman, une épidémie de polio se déclara parmi des milliers d’enfants complètement vaccinés. La région la plus touchée fut celle où le taux de vaccinations avait été le plus élevé. (The Lancet, 21/09/91.)

 

* En 1990 au Royaume Uni une étude réalisée auprès de 598 médecins révéla que plus de 50% d’entre eux refusèrent de recevoir le vaccin contre l’hépatire B en dépit du fait qu’ils appartenaient à un groupe à haut risque qui avait cependant été pressé de se faire vacciner. (British Medical Journal, 27/01/1990)

 

* En 1990 le Journal de l’Association Médicale Américaine publia un article sur la rougeole qui stipulait : « Bien que plus de 95% des enfants en âge d’école aux Etats-Unis soient vaccinés contre la rougeole, d’importantes épidémies ont continué à se produire dans les écoles et dans la plupart des cas cette situation se produisit parmi les enfants qui avaient déjà été vaccinés. (JAMA, 21/1190.)

 

* Aux Etats-Unis, de juillet 1990 à novembre 1993, la Food ans Drug Administration a relevé un total de 54.072 effets secondaires après vaccinations. La FDA a admis que ce chiffre ne représentait que 10% de nombre réel total, pour la simple raison que la plupart des médecins refusent de rapporter les dommages vaccinaux. En d’autres termes, les réactions négatives pour cette période excèdent le demi million ! (National Vaccine Information Centre, March 2, 1994.)

 

* Le New England Journal of Medicine de Juillet 1994 publie une étude qui a montré que plus de 80% des enfants en-dessous de 5 ans et qui avaient contracté la coqueluche avaient été complètement et dûment vaccinés.

 

* Le 2 novembre 2000, l’Association des Médecins Américains et des Chirurgiens (AAPS) a déclaré que ses membres avaient, au cours de leur 57 ème Congrès à St Louis voté une résolution demandant l’arrêt des vaccinations obligatoires. La résolution fut adoptée à l’unanimité.

http://www.wellnesschiro.com/physicians_group_end_mandatory_vaccines.htm

(Report by Michael Devitt)

http://www.vaccinationdebate.com/web2.html

 

 

NDT

(1) En 1810 « The London Medical Observer » Vol. VI, 1810 publie l’histoire de 535 cas de variole après vaccination (E.McBean, 1957). En 1834, la loi rend la vaccination obligatoire en Prusse. La population est pratiquement vaccinée à 100%. Après 35 ans de vaccination obligatoire, une épidémie de variole entraîne le décès de 124.978 citoyens Prusses vaccinés et revaccinés ( Dr Hadwen W. M.D. Médaille d’Or de Médecine et de chirurgie.

http://www.whale.to/v/hadwen.html

 

(2) L’ENCYCLOPEDIA UNIVERSALIS , Corpus 14, 1988, p.903 publie (…) « en contraste avec ces résultats, qui constituent la plus éclatante victoire jamais obtenue par les vaccinations, les rapports de l’OMS montrent que, en d’autres régions (Afrique, Amérique latine), sur trente-quatre pays vaccinés par vaccin vivant, vingt-quatre ont enregistré une augmentation des cas de

poliomyélite : de sorte que, si l’on considère soixante-dix pays des régions tropicales ou subtropicales, on constat e qu’il y a eu en 1966 une augmentation des cas de poliomyélite allant jusqu’à 300 %. ».

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×