La Franc-Maçonnerie: Les Symboles

La franc-maçonnerie « symbolique » ou « bleue », celle des trois premiers degrés de l’initiation, emprunte beaucoup de ses symboles à l’art de bâtir pratiqué par les constructeurs des cathédrales du Moyen Âge qu’elle considère comme ses prédécesseurs et dont elle a hérité la notion même de loge, endroit où se réunissaient les ouvriers.

A ce titre, la franc-maçonnerie ou Art royal a des points communs avec le compagnonnage et partage avec lui des symboles et des valeurs. Les francs-maçons se disent spéculatifs (du latin speculare, réfléchir) par rapport aux compagnons-maçons qu’ils qualifient de d’opératifs.

L’équerre et le compas, le maillet et le ciseau, le niveau et le fil à plomb, la règle et le levier, la truelle et bien d’autres symboles appartiennent à cette tradition.

Le personnage d’Hiram, architecte du Temple de Salomon, quant à lui, opère une rupture avec la tradition opérative et amorce une transition avec des thèmes symboliques explorés aux degrés suivants comme l’alchimie, la kabbale et la tradition chevaleresque.

Mozart, lui-même franc-maçon fait usage du symbolisme de la franc-maçonnerie dans son opéra « La Flûte enchantée ».

24 votes. Moyenne 2.58 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site