Le Skull and Bones

Emblème de la société Skull & Bones

 

Le Skull and Bones (littéralement: Le crâne et les os) est une société secrète de l’université Yale aux États-Unis. Ce groupe est aussi connu par les anglophones sous les noms de « Chapter 322 » ou encore « Brotherhood of Death » (Confrérie de la mort)

Ce serait la première société secrète qui ait vu le jour à Yale, créée par William Huntington et Alphonso Taft en 1832. A la fin du XIXème siècle, elle constituait l’une des plus prestigieuses sociétés secrètes américaines, ses membres étant reconnus comme l’élite par les étudiants.

Chaque nouvelle coterie est constituée de 15 personnes, toujours prises en photo de la même manière: avec un guéridon couvert d’une nappe où est brodé l’emblème de la société sans oublier le crâne et les deux os en croix en avant-plan ainsi qu’une horloge grand-père en arrière-plan et indiquant toujours 20h.

Personne ne peut décider de devenir membre de Skull and Bones. Il faut être choisi. Depuis 1832, en avril de chaque année à Yale, 15 étudiants de troisième année sont désignés par une simple tape sur l'épaule afin d’être initiés et intégrés au groupe l’année suivante. George W. Bush a été choisi à cause de sa famille, associée à cette organisation depuis longtemps. On dit que chaque initié reçoit 15,000 $ et une montre de grand-père. Le groupe continue de conserver des relations suivies après leurs années d’université, afin de favoriser la réussite de ses membres dans le monde post-universitaire.

Dans son livre « L’Établissement secret américain », Anthony Sutton dénonce la capacité à établir des chaînes d’influences verticales et horizontales permettant ainsi d’assurer une continuité dans leur plan de domination politique.

Le Skull and Bones a été l'un des réservoirs importants de la CIA. Bush père en a d'ailleurs été directeur.

Ces affirmations sont confirmées par le fait que la plupart des anciens membres du Skull & Bones engagent d’autres anciens membres de la même société dans leurs propres sphères d’influence.

Ainsi, W. C. Whitney a été secrétaire de la Marine. Son avocat, Elihu Root engagea Henry Stimson qui fut nommé au poste de secrétaire à la Guerre en 1911 par William Howard Taft (27ème président américain), puis il devint gouverneur-général des Philippines. Hollister Bundy fut l’assistant spécial de Stimson en 1909 et un homme essentiel au Pentagone durant le projet Manhattan. Ses deux fils, William et McGeorge Bundy, également membres du Skull & Bones, furent très actifs dans les affaires gouvernementales grâce à leurs positions dans la CIA, le département de la Défense et le département d’État ainsi qu’en tant qu’aides spéciaux pour les Présidents Kennedy et Johnson. William Bundy continua à être rédacteur de Foreign Affairs, rapport trimestriel du Council of Foreign Relations (CFR). Quant à McGeorge Bundy, il devint président de la Fondation Ford. Deux autres familles faisant partie du Skull & Bones « des bonesmen » sont aussi très influentes dans les affaires gouvernementales : Les Harriman et les Bush.

Ce qui nous frappe à la lecture de la liste des membres du Skull & Bones, c’est la présence des noms des familles américaines les plus prestigieuses tels: les Whitney, Taft, Bundy, Harriman, Rockefeller, Goodyear, Stimson, Phelps, Pillsbury, Kellogg, Vanderbilt, Lovett , Bush, etc…

On compte dans ses rangs trois présidents, deux juges de la Cour suprême, un patron de la CIA, une multitude de sénateurs et même des acteurs, sans compter les hommes d'affaires.

«Il est un peu ahurissant qu'un club de seulement 800 membres vivants en compte tant à des postes clefs», constate Alexandra Robbins, auteur du livre Skull & Bones.

En effet, George W. Bush a invité 11 « bonesmen » à faire partie de sa 1ère administration comme président des USA.

Le Skull & Bones est la société la plus secrète des États-Unis. Ses membres sont tenus au secret le plus strict. Jamais aucun de ses membres n'a parlé. Aucun n'a jamais admis, même à ses proches, faire partie de ce club très sélect. Si quelqu'un évoque le simple nom de l'organisation en présence d'un «Bonesman», ce dernier doit sortir de la pièce.

Justement à ce propos, le 17 septembre 2007, lors d’une conférence de John Kerry (membre du Skull & Bones) à l’université de Floride, la police universitaire a utilisé un pistolet Taser sur un étudiant qui avait interrogé Kerry sur son appartenance à ce club.

Voir l’article à ce propos : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=29247

Voici une vidéo de CNN : http://us.cnn.com/video/#/video/ireports/2007/09/18/irpt.tasered.kerry.event.cnn

Dans cette vidéo, on peut voir que dès l’instant où l’étudiant a mentionné le nom « Skull & Bones », le son du micro a été coupé et les policiers se sont emparé de lui.

Ainsi qu’une autre de la BBC :
http://news.bbc.co.uk/player/nol/newsid_7000000/newsid_7000800/7000832.stm?bw=bb&mp=wm&asb=1&news=1&ms3=54&ms_javascript=true&bbcws=2

D’autres vidéos de cet événement sont aussi disponibles sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=6bVa6jn4rpE&eurl=http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=29247

http://www.youtube.com/watch?v=mJbh2MlNHug&eurl=http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=29247

« La dernière année (de mes études à Yale), je suis devenu membre du Skull & Bones, un société secrète, si secrète en vérité que je ne peux en dire davantage. Je m’y suis fait 14 nouveaux amis ». George W. Bush, « Avec l’aide de Dieu », Paris, éditions Odile Jacob, 2000. p. 76.

« C’est si secret que nous ne pouvons pas en parler ». George W. Bush lors d’un entretien avec Tim Russert l le 8 février 2004

« Pas grand-chose, parce que c’est un secret » John Kerry lors d’un interview avec Tim Russert, le 31 août 2003, alors que ce dernier lui demandait : « Quelle conclusion pouvons-nous tirer de votre appartenance ainsi que de celle de George W. Bush au Skull & Bones? »

4 votes. Moyenne 3.25 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×