Les Sages de Sion

Il n’y a pas, à proprement parler, de société ayant pour nom les Sages de Sion. Et si elle existe, elle est, ou bien tellement secrète, ou très récente et alors, personne n’en a encore entendu parler, La seule référence à cette organisation est un recueil appelé « Les Protocoles des sages de Sion ».

Ce document fut écrit à la fin du XIXe siècle par un faussaire antisémite russe du nom de Mathieu Golovinski à la demande de la police secrète du tsar et à l’intention de ce dernier qui en fit un instrument de propagande afin de discréditer les juifs et les francs-maçons.

Ce texte avait pour but de faire croire à un complot mené par un conseil de sages juifs ayant l’intention d’anéantir la chrétienté et de dominer le monde.

Le livre Les Protocoles des Sages de Sion est composé d’une vingtaine de prétendus comptes-rendus de réunions secrètes exposant un plan de domination du monde par les juifs. Dans la plupart des versions, il y a 24 protocoles mais dans certaines autres, il y en a 27. L’objectif des juifs et des francs-maçons (Judéo Maçonnerie) serait de devenir les « maîtres du monde » après avoir détruit les monarchies et la civilisation chrétienne. Ce plan utiliserait la violence, la ruse, les guerres, les révolutions, la modernisation industrielle et le capitalisme afin de détruire l’ordre existant et ainsi installer un pouvoir juif mondial.

Les Protocoles des Sages de Sion, caractérisant les Juifs sur des bases non seulement religieuses mais aussi racistes, furent repris par Adolf Hitler qui en fit sa pièce maîtresse pour la propagande antisémite. Dans son livre Mein Kampf (Mon Combat) rédigé en 1924, Hitler écrit: « Les Protocoles des Sages de Sion – que les juifs renient officiellement avec une telle violence — ont montré de façon incomparable combien toute l’existence de ce peuple repose sur un mensonge permanent », ajoutant que s’y trouve exposé clairement « ce que beaucoup de juifs peuvent exécuter inconsciemment ».

Et depuis, ces protocoles ne cessent d’être amplement diffusés. On le retrouve dans la théorie de ZOG, acronyme de Zionist Occupation Government (Gouvernement d’occupation sioniste), théorie selon laquelle le ou les gouvernements seraient en réalité contrôlés par les Juifs. Cette théorie est apparue dans les milieux d’extrême droite au États-Unis (Néonazis, Ku Klux Klan, Aryan Nations) dans les années 70 et s’est fortement répandu dans les divers milieux néonazis et antisémites du monde dans les années 1990.

Les Protocoles des Sages de Sion, parfois surtitrés « Programme juif de conquête du monde », sont apparus d’abord partiellement en Russie en 1903 dans le journal Znamia (le Drapeau) puis de façon complète en 1905 et 1906. Les quinze années suivantes, les Protocoles ont circulés dans les cercles restreints de la police secrète et des antisémites russes. Aux USA, Henry Ford les publia dans son journal « The Dearborn Independent » comme étant la preuve des intentions de pouvoir des juifs. Et enfin, ils devinrent célèbres à l’échelle internationale en 1920 lors de leur traduction en allemand et en anglais.

Dès sa parution publique, le recueil des Protocoles des Sages de Sion fit l’objet d’interrogations quant à son authenticité. Puis, un examen attentif du texte a révélé sa falsification puisque les Protocoles ne sont en fait qu’un plagiat du texte du "Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu", ouvrage publié en 1864 par Maurice Joly, avocat anti-bonapartiste, et dénonçant un complot de l’empereur en vue de s’emparer de tous les pouvoirs de la société française. Utilisant ce texte pour lequel son auteur avait écopé de deux ans de prison, Mathieu Golovinski a remplacé les termes « la France » par « le monde » et « Napoléon III » par « les juifs ». La supercherie devint alors évidente par simple comparaison des deux textes ligne par ligne.

Quant à la vérité sur Mathieu Golovinski, auteur des Protocoles, elle n’a été découverte qu’à la fin du XXe siècle par un historien en littérature russe Mikhail Lépekhine qui précise : « Je ne pense pas que Golovinski se soit rendu compte de la portée de son travail ».

Cette supercherie ayant été enfin révélée, plus aucun doute sur la nature de ce document ne subsiste aujourd’hui. Pourtant, certains groupes antisémites persistent à déclarer que les Protocoles des Sages de Sion sont une preuve irréfutable d’un complot juif international.

Dans certains milieux, l’antisémitisme va de pair avec l’antimaçonnisme puisque Pierre-André Taguieff, philosophe, politicologue et historien des idées français souligne que l’une des deux premières versions russes de 1905 portait le titre « Extraits des protocoles anciens et modernes des Sages de Sion de la société mondiale des francs-maçons » et qu’alors, il s’agissait de promouvoir l’image des « Sages de Sion, figures fictives du mythe anti-judéo-maçonnique ». Taguieff poursuit en disant que les Protocoles constituent un modèle réduit de la vision antijuive du monde… , vision centrée sur le thème de la domination planétaire. Il ajoute enfin que « …le texte des Protocoles satisfait au besoin d’explication, en donnant un sens au mouvement indéchiffrable de l’Histoire, dont il simplifie la marche en désignant un ennemi unique. Il permet de légitimer, en les présentant comme de l’autodéfense préventive, toutes les actions contre un ennemi absolu, diabolique et mortel qui se dissimule sous des figures multiples: la démocratie, le libéralisme, le communisme, le capitalisme, la république, etc. Le succès et la longévité des Protocoles, fabriqués à l’origine pour des enjeux limités à la cour de Russie, tiennent paradoxalement au manque de précision du texte, qui peut facilement s’adapter à tous les contextes de crise, où le sens des événements est flottant, indéterminable. D’où ses permanentes réutilisations. »

Les Protocoles des Sages de Sion furent interdits en France (1990) et en Suisse (1935). Par contre, ils sont régulièrement réédités dans la plupart des pays musulmans depuis sa première traduction en arabe en 1951 et figurent comme référence dans la Charte du mouvement islamiste palestinien Hamas. Quant aux USA, le recueil est encore en circulation de nos jours.

Pour vous donner une petite idée de ce que sont les Protocoles des Sages de Sion, voici quelques citations tirées du texte intégral, ayant pour but de créer un Super-Gouvernement et une dictature juive internationale.

Il s’agit de l’emploi de la violence, de la ruse, de l’hypocrisie et toute autre action vile afin d’instaurer une autocratie juive. Le but est de s’emparer du pouvoir de toutes les façons possibles en contrôlant les gouvernements, la presse et les êtres humains à seule fin de les réduire à leur merci.


Premier Protocole :

« … le nombre des hommes aux instincts corrompus est plus grand que celui des gens aux instincts nobles. C’est pourquoi les meilleurs résultats s’obtiennent, dans le gouvernement du monde, en employant la violence et l’intimidation plutôt que les discussions académiques. Tout homme a soif du pouvoir: chacun aimerait à être un dictateur si seulement il le pouvait, et bien rares sont ceux qui ne consentiraient pas à sacrifier le bien-être d’autrui pour atteindre leurs buts personnels. »

« … de par la loi naturelle, le droit réside dans la force. »

« L’idée de liberté est irréalisable, parce que personne ne sait en user avec discrétion. »

« La politique n’a rien de commun avec la morale… Celui qui veut gouverner doit recourir à la ruse et à l’hypocrisie. »

« Notre droit réside dans la force. Le mot « droit » est une idée abstraite qui ne repose sur rien.»
« La fin justifie les moyens. Il faut, en dressant nos plans, que nous fassions plus attention à ce qui est nécessaire et profitable qu’à ce qui est bon et moral. »

« Pour élaborer un plan d’action convenable, il faut se mettre en l’esprit la veulerie, l’instabilité et le manque de pondération de la foule incapable de comprendre et de respecter les conditions de sa propre existence et de son bien-être. »

« … un plan, divisé en autant de parties qu’il y a de cerveaux dans la masse, perd sa valeur et devient inintelligible et inexécutable…. Seul gouvernement possible : l’autocratie. Sans le despotisme absolu, pas de civilisation possible, car la civilisation ne peut avancer que sous la protection d’un chef, quel qu’il soit, pourvu qu’il ne soit pas entre les mains de la masse. »

« Notre devise doit être : « Tous les moyens de la force et de l’hypocrisie ». En politique, n’hésitons pas à confisquer la propriété, si nous pouvons ainsi acquérir soumission et pouvoir. »

« Notre État… a le droit de substituer aux horreurs de la guerre des exécutions moins apparentes et plus expéditives qui sont nécessaires pour maintenir la terreur et produire une soumission aveugle. C’est pourquoi nous triompherons certainement, non seulement par ces moyens mêmes, mais par la sévérité de nos doctrines, et nous rendrons tous les Gouvernements esclaves de notre Super-Gouvernement. Il suffira que l’on sache que nous sommes implacables quand il s’agit de briser la résistance. »

Deuxième Protocole :

« Nous choisirons parmi le public des administrateurs aux tendances serviles. Ils seront inexpérimentés dans l’art de gouverner. Nous les transformerons facilement en pions sur notre échiquier où ils seront mus par nos savants et sages conseillers, tout spécialement formés dès la plus tendre enfance pour le gouvernement du monde. »

Troisième Protocole :

« … Notre force consiste à maintenir le travailleur dans un état constant de besoin et d’impuissance, parce qu’ainsi nous l’assujettissons à notre volonté ; et dans son entourage, il ne trouvera jamais ni pouvoir ni énergie pour se dresser contre nous. »

« Quand viendra pour nous le moment de couronner notre « Maître du Monde », nous veillerons à ce que, par les mêmes moyens - c’est-à-dire en nous servant de la populace - nous détruisions tout ce qui serait un obstacle sur notre route. »

« … lorsque nous arriverons au pouvoir, ils nous faudra effacer le mot « liberté » du dictionnaire humain… »

Quatrième Protocole :

« C’est pourquoi nous devons arracher de l’esprit des chrétiens jusqu’à la conception même de Dieu et la remplacer par des calculs arithmétiques et des besoins matériels. »

Cinquième Protocole :

« … nous comptons… régir les masses et les individus au moyen d’une phraséologie et de théories habilement construites, de règles de vie et de toutes sortes de stratagèmes… A notre connaissance, la seule société capable de lutter avec nous dans cette science serait celle des Jésuites. Mais nous sommes parvenus à la discréditer aux yeux de la foule stupide, comme étant une organisation apparente, tandis que nous sommes restés dans la coulisse, tenant occulte notre organisation… qu’est-ce que cela pourra bien faire au monde que celui qui doit devenir son maître soit le chef de l’Église catholique ou un despote du sang de Sion? »

« Nous lisons, dans la « Loi des Prophètes », que nous avons été choisis pour gouverner la terre. Dieu nous donna le génie pour que nous puissions accomplir cette œuvre. »

« De tout temps, les nations, comme les individus, ont pris les mots pour des actes. Satisfaits de ce qu’ils entendent, ils remarquent rarement si la promesse a vraiment été tenue. C’est pourquoi, dans le seul but de parader, nous organiserons des institutions dont les membres, par des discours éloquents, prouveront et glorifieront leur contribution au « progrès »… Ces orateurs seront si loquaces qu’ils fatigueront le peuple de leurs discours, à ce point qu’ils lui rendront tout genre d’éloquence insupportable. »

« Pour s’assurer l’opinion publique, il faut, tout d’abord, l’embrouiller complètement en lui faisant entendre de tous côtés et de toutes manières des opinions contradictoires… Ils comprendront alors que le meilleur parti à prendre est de n’avoir aucune opinion en matière politique. »

Sixième Protocole :

« L’intensification du service militaire et l’augmentation des forces de police sont essentielles à la réalisation des plans ci-dessus mentionnés… nous devons exciter la sédition, les dissensions et l’hostilité mutuelle… nous embrouillerons, par des intrigues, tous les fils ourdis par nous dans les ministères de tous les gouvernements. »

Neuvième Protocole :

« Nous avons à notre service des gens de toute opinion et de tous les partis : des hommes désireux de rétablir les monarchies, des socialistes, des communistes et des partisans de toutes sortes d’utopies… chacun, à sa manière, mine le reste du pouvoir et essaye de détruire les lois existantes. Par ce procédé, tous les gouvernements sont torturés… et, pour l’amour de la paix, ils sont prêts à tous les sacrifices. Mais nous ne leur laisserons aucune paix jusqu’à ce qu’ils aient reconnu notre Supergouvernement international. »

Dixième Protocole :

« … en politique les gouvernements et les nations sont satisfaits par le côté apparent de toute chose… Il est de la plus haute importance pour notre politique de ne pas perdre de vue le détail ci-dessus mentionné qui nous sera d’un grand secours lorsque nous discuterons des questions telles que la répartition des pouvoirs, la liberté de la parole, la liberté de la presse et de la religion, le droit d’association, l’égalité devant la loi, l’inviolabilité de la propriété et du domicile, la question de l’impôt (l’idée d’un impôt secret) et la force rétroactive des lois. »

« Quand nous ferons notre « coup d’État », nous dirons au peuple: « tout a très mal marché jusqu’ici, vous avez tous souffert; nous détruisons, maintenant, la cause de vos souffrances, à savoir: les patries, les frontières et les valeurs financières nationales… Alors, dans un élan d’espoir et d’exultation, ils nous porteront en triomphe sur leurs épaules. »

« La foule a l’habitude de nous écouter, nous qui payons son attention et son obéissance. Nous créerons, par ces moyens, une force si aveugle qu’elle ne sera jamais capable de prendre aucune décision sans l’avis de nos agents, placés par nous pour la guider. »

« Les mêmes institutions existent dans tous les pays; leurs noms seuls diffèrent: les Chambres, les Ministères, le Sénat, un Conseil privé, des Départements législatif et administratif… Si nous portons atteinte à quelque partie que ce soit de la machine gouvernementale, l’État tombera malade, comme le ferait un corps humain, et il mourra. »

«… quand nous instaurerons la nouvelle Constitution républicaine, sous prétexte de secret d’État, nous priverons la Chambre de son droit de discuter l’opportunité des mesures prises par le gouvernement… nous réduirons également au minimum le nombre des représentants de la nation… le président, comme chef du pouvoir exécutif, aura le droit de convoquer et de dissoudre le Parlement, et, en cas de dissolution, de différer la convocation d’un nouveau Parlement…. nous convaincrons les ministres et les autres hauts personnages officiels qui entourent le président, de dénaturer ses ordres en lançant des instructions à leur guise, ce qui les obligera à assumer une responsabilité qui incombait au président… Sous notre direction, le président interprétera les lois qui pourraient être comprises de plusieurs manières… De plus, il annulera les lois au cas où cela nous paraîtrait opportun. Il aura également le droit de proposer de nouvelles lois temporaires et même des modifications dans l’œuvre constitutionnelle du gouvernement, invoquant pour cela les exigences de la prospérité du pays. »

Douzième Protocole :

« Le mot « liberté »… nous le définirons ainsi : « La liberté est le droit de faire ce qui est permis par la loi ». »

« Envers la presse, nous nous conduirons de la manière suivante : …Nous la mettrons sous le joug et la conduirons avec des rênes solides; nous devrons également nous assurer le contrôle de toutes les formes de publications… Nous ferons du produit de la publicité…une ressource avantageuse pour notre gouvernement, en introduisant un droit de timbre spécial et en contraignant les éditeurs et les imprimeurs à nous verser une caution afin de garantir notre gouvernement contre toutes espèces d’attaques de la part de la presse… Nul ne pourra impunément toucher au prestige de notre infaillibilité politique… parmi les publications agressives, se trouveront celles qui auront été créées par nous dans ce dessein… »


Conclusion

Cela vous donne une petite idée de ce que sont les Protocoles des Sages de Sion. Je ne vous citerai pas les 24 protocoles puisqu’ils abondent dans le même sens que ce qui est dit précédemment.

Le plus dangereux avec les Protocoles des Sages de Sion n’est pas tant le recueil lui-même puisqu’il s’est avéré faux mais plutôt l’usage que certains groupes ou organisations pourraient et peuvent en faire. Comme, et c’est justement là notre propos, les membres des organisations plus ou moins secrètes visant à mettre en place le Nouvel Ordre Mondial.

En lisant Les Protocoles pour la première fois, je vous avoue que j’ai été profondément « choquée » par l’idée générale de ce texte, tout en sachant pertinemment que tout cela n’était qu’un faux.


Quelques volumes ont été écrits sur le sujet, les voici :

Marcel Bulard , « Le scorpion, symbole du peuple juif, dans l'art religieux des 14,15,16e siècles », De Boccard, Paris 1935.

Norman Cohn, «Histoire d’un mythe, la « conspiration » juive et les protocoles des sages de Sion», Gallimard, Folio Histoire, 1992 — 1ère édition 1967.
Philip Graves, « The Truth about the Protocols: A Literary Forgery », The Times of London, 16-18 août 1921; Sur le web avec une introduction (2000) de Gordon Fisher:

Renée Neher-Bernheim, « Le best-seller actuel de la littérature antisémite: Les Protocoles des Sages de Sion », Pardès, 8, 1988.

Henri Rollin, «L’apocalypse de notre temps», Éditions Allia, 1991 — 1ère édition 1939.

Binjamin W. Segel, «A lie and a libel, The History of the Protocols of the Elders of Zion», University of Nebraska Press, 1995 — 1ère édition (en allemand) 1926.

Pierre-André Taguieff, «Les Protocoles des Sages de Sion, Tome I : Un faux et ses usages dans le siècle »(408 p.), Berg International, 1992 (nouvelle édition augmentée, «Les Protocoles des Sages de Sion — faux et usages d’un faux», Berg International-Fayard, 2004, munie d’un index); Tome II : Etudes et documents (816 p.), Berg International, 1992.

Sites à visiter pour en savoir plus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Protocoles_des_Sages_de_Sion

A l’adresse : http://www.modia.org/infos/infos/protocole.html

Vous trouverez une liste d’autres adresses mais plusieurs n’existent plus.
Je vous donne les bonnes ici :

http://users.skynet.be/leurquin/grandesenigmes/protsages.htm

Les ''Protocole des Sages de Sion'' repris dans la presse palestinienne :
http://www.guysen.com/articles.php?sid=693

Analyse de l'usage qui en est fait aujourd'hui contre Israël :
http://www.nuitdorient.com/n138.htm

Thèse universitaire sur l'histoire des Protocoles :
http://ramkat.free.fr/shalb1.html

Un site stupéfiant et scandaleux de fondamentalistes chrétiens en guerre active contre les Juifs continuant l'antisémitisme du Protocole et de l'Église médiévale.
A connaître pour réaliser ce qu'est aujourd'hui encore cette haine active:
http://www.holywar.org/

Ce site présente le texte des Protocoles avec en-tête de Garaudy :
http://www.holywar.org/txt/protocoll.htm
http://www.holywar.org/txt/fransk.html

Autres sites :
http://www.arte.tv/fr/histoire-societe/2014696.html
http://www.cicad.ch/index.php?id=80
http://www.phdn.org/antisem/protocoles/origines.html
http://www.phdn.org/antisem/protocoles/index.html

Site en anglais : http://www.cuttingedge.org/news/n2128.cfm

Vidéo :
Un cours de 60 minutes sur l’histoire française, produit à Paris en novembre 2005 : « L’antisémitisme d’extrême droite » par Jean-Yves Camus, politicologue et chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques.
http://www.akadem.org/sommaire/themes/politique/1/2/module_965.php

Et enfin,
Les Protocoles des Sages de Sion, texte intégral :

http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Protocoles_des_Sages_de_Sion
http://www.leotaxil.com/Protocole.htm

9 votes. Moyenne 3.56 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site