Nouvel Ordre Mondial selon Wikipédia

Veuillez prendre note que ce texte ainsi que les suivants, a été composé d'après soit Wikipedia, l’encyclopédie du Web; soit à partir de sites sérieux ou encore des sites officiels des organisations citées.

Il est bien entendu que je n'ai pas recopié intégralement chacune de ces sources. J'ai donc fait un amalgame qui se tient à partir de celles-ci.

Voyons donc ce que dit Wikipedia à propos du Nouvel Ordre Mondial.

L’expression « nouvel ordre mondial (new world order) » a été utilisée pour la première fois lors d’un discours prononcé au Congrès américain le 6 mars 1991 par le président George H.W. Bush (père) puis fut régulièrement reprise.

Le Nouvel Ordre Mondial est défini par sa tendance unipolaire comme un fort interventionnisme international au nom des Droits de l’Homme.

Pour certains, c’est une volonté d’expansion de tout ce qui définissait le modèle américain pendant la Guerre froide (démocratie, économie de marché). Pour d’autres, il s’agit d’une fusion entre le capitalisme et le communisme. Enfin, pour d’autres encore, le NOM a pour but d’asservir les États-Unis à une dictature planétaire.

David Rockefeller, dans son livre « Mémoires » (voir citation dans le texte précédent) a écrit que lui-même ainsi que sa famille ont travaillé contre l’intérêt des États-Unis. Il a d’autre part expliqué que le but était de construire une souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux.

En 2007, le président de la République Française, Nicolas Sarkozy, s’exprimant pour la première fois à la tribune des Nations-Unies, a plaidé en faveur d’un « nouvel ordre mondial pour le XXI ème siècle », dans l’optique d’un « New Deal » à l’échelle mondiale.

Selon Wikipedia, il existe plusieurs « théories du complot » impliquant toutes le fait que des groupes du monde des affaires et des politiciens seraient le « cerveau » derrière un projet secret visant à contrôler le monde.

Selon ces théories, les acteurs essentiels en seraient :

- Les Illuminatis
- Le Groupe Bilderberg, le CFR et la Commission Trilatérale
- Les élites de la franc-maçonnerie
- La Fondation Ditchley
- Le Bohemian Club
- Le PNAC (Project for the New American Century)
- Les Sages de Sion
- Les membres du Prieuré de Sion


Emile Flourens, ministre français des Affaires étrangères (1886), dans son livre « Un fiasco maçonnique à l’aurore du vingtième siècle de l’ère chrétienne », était persuadé d’une influence maçonnique afin de créer un gouvernement mondial, une justice mondiale ainsi qu’une religion globale dans un Nouvel Ordre Mondial d’où le papisme serait exclus. De plus, il émit l’hypothèse que les cercles maçonniques désiraient éliminer le droit à l’autodétermination des peuples pour le remplacer par le droit international. Gary H. Kah, essayiste américain et auteur de théories du complot et antimaçonnique, dénonçait quant à lui comme une « volonté des Nations Unies » de promouvoir un Nouvel ordre mondial et les prémices de la fondation d’une religion globale. Il fut membre de l’organisation mondialiste « World Constitution and Parliament Association » de 1987 à 1991, avant de la critiquer sévèrement. Il considère donc que la franc-maçonnerie est la force derrière l’agenda pour un Nouvel Ordre Mondial et un Gouvernement Mondial unique.

Dans les prochains textes, il sera question des organisations pouvant être considérées comme les "instigateurs" de ce Nouvel Ordre Mondial.

14 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site