Projets des Grands Maîtres du Monde: Stade préliminaire

11 - Création d’armées et de polices privées

Ce projet est prévu pour 2020 et l’obtention de l’accord du public est difficile.

En quoi consiste-t-il?

- Donner aux grandes multinationales la possibilité de défendre directement leurs intérêts dans le monde, en attaquant les états qui ne se plieront pas aux règles du nouvel ordre économique.

Une armée privée existe déjà aux États-Unis. Il s’agit des sociétés DynCorp, CACI et MPRI, prototypes des futures armées privées.

DynCorp est intervenu dans de nombreuses régions où les États-Unis souhaitaient intervenir militairement sans en porter la responsabilité directe (en Amérique du Sud, au Soudan, au Koweït, en Indonésie, au Kosovo, en Irak…). Les armées privées (appelées « sous-traitants » par le Pentagone) représentent 10% des effectifs américains envoyés en Irak.

Pour ce faire, il faut :

- Banaliser l’existence de polices et milices privées, pour les résidences ou les quartiers les plus riches.

- Renforcer la propagande pour une économie ultra-libérale et présenter l’idée d’armées privées comme moyen de diminuer le coût des armées tout en améliorant leur efficacité, grâce au principe d’économies d’échelle (en louant les services d’armées privées, les états n’auront plus besoin d’entretenir en permanence une armée nationale dont l’utilisation effective n’est que ponctuelle)

Le degré d’application de ces moyens est partiel.

 

12 - Manipulations génétiques (Fin de la procréation humaine naturelle)

Ce projet est prévu pour 2020 et l’obtention de l’accord du public est assez difficile.

En quoi consiste-t-il?

- Création d’humains génétiquement modifiés et donc, réalisation du  Meilleur des mondes d’Aldous Huxley

- Développement d’un nouveau marché : les enfants-produits, vendus sur catalogue avec des qualités physiques et psychiques proportionnelles à leur prix de vente (enfants beaux et intelligents vendus très cher pour les riches, enfants laids et bêtes vendus moins cher pour les pauvres…)

- Création d’humains mutants spécialisés, adaptés au travail et au rang social qu’on leur destine.

- Modification génétique de la « nature humaine »

- Création d’humains aux facultés intellectuelles « bridées »

- Limitation génétique du libre-arbitre, de l’anticonformisme, de l’imagination…

- Limitation de l’aptitude au bonheur, du sentiment d’union avec les autres ou avec la nature.

Pour ce faire, il faut :

- Banaliser les manipulations génétiques justifiées par des motivations médicales (thérapies génétiques, prévention génétique des maladies)

Le degré de mise en application de ce moyen est présentement partiel.

- Banaliser le recours aux techniques de procréation artificielle, en les justifiant par des motivations médicales : bébés-éprouvette, mères porteuses, couveuses pour bébés prématurés nés à 6 mois…

Le degré de mise en application de ce moyen est présentement assez avancé

- Faire une diffusion massive dans l’environnement de pesticides, PCB (polychlorobiphényles), et autres polluants connus pour leurs effets d’augmentation de la stérilité masculine.

 

Lorsque suffisamment d’humains seront stériles, le seul choix sera de recourir à la procréation artificielle.

Le degré de mise en application de ce moyen est présentement assez majoritairement réalisé

Les moyens ultimes :

- Proposer aux populations d’échanger la liberté de procréer contre l’accès à la « pilule d’immortalité » ou de « super-longivité » que les laboratoires ont déjà mise au point (à partir d’un cocktail d’hormones, de vitamines, d’oligo-éléments, d’anti-oxydants et de certains extraits végétaux).

---) Compte tenu des problèmes démographiques que causerait cette future pilule, son accès serait réservé aux personnes qui auront accepté de se faire se faire stériliser.

A terme, l’égoïsme des gens leur fera choisir la « vie éternelle » plutôt que la    possibilité d’avoir des enfants naturels. D’autre part, la tentation d’accepter sera  renforcée par la possibilité de choisir sur catalogue les caractéristiques de son enfant.

- Utiliser des virus manipulés génétiquement pour greffer des gènes modifiés dans l’ADN des individus, à leur insu et contre leur volonté. La mutation génétique se propagerait alors exactement comme une épidémie.

------) Voir Articles sur  la Grippe H1N1

Les laboratoires pharmaceutiques pourraient aussi utiliser cette méthode pour créer de nouvelles maladies dont ils seraient les seuls à vendre le remède…

Note :

Que dire de la grippe porcine présentement? Et la grippe aviaire? Le Sida? Etc….

Comme vous pouvez le constater, certaines applications de ce dernier projet est bel et bien en voie de réalisation!

Toutes ces maladies infectieuses ou virus manipulent notre ADN et font de nous des mutants en devenir. Sans compter que certaines de ces infections nous rendront potentiellement stériles!

6 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site